Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/02/2012

Allons enfants....

 

La suppression des comptes twitter anti-Sarkozy, est vraiment révélatrice de la notion de République chez le  candidat-président... 

La République Française c’est « Liberté, Egalité, Fraternité »….C’est écrit sur nos mairies, nos écoles, nos bâtiments publics.

Depuis quand n’a-t-on plus le droit dans notre pays, de critiquer le pouvoir en place… ? Depuis quand l’ironie et la caricature n’ont plus de place dans notre pays ? Debout Mesdames et Messieurs les humoristes à la parole libre…..Il faut dénoncer ce déni de démocratie.... Tous les politiques français ont « subi » des caricatures, des moqueries, des sarcasmes. C’est même typiquement français. Caricatures et autres « guignols » ont toujours jalonné la vie politique française… Alors pourquoi aujourd’hui les comptes « satiriques » twitter de Sarkozy sont-ils supprimés, alors que ceux de Hollande, Joly ou Bayrou sont toujours actifs ? 

Et puis il y a les déclarations du  candidat-président sur « les corps intermédiaires » c'est-à-dire les militants associatifs,  les syndicalistes, les organisations professionnelles etc… En un mot tous ceux qui font le tissu social de notre pays. Ces « corps intermédiaires » d’après lui ne se soucieraient pas du peuple… Je me situe pour ma part dans cette catégorie depuis plus de 30 ans, et je sais que mon travail, aussi infime soit-il, a profité  et profite à mes concitoyens. 

La suppression de ce tissu social s’apparenterait pour moi à une perte de liberté et de democratie car ce tissu social est le lien entre toutes les catégories de population de ce pays, quelqu'elles soient.

Suppression de la caricature et de la satire politique, accusations graves contre  les militants associatifs,  les syndicalistes, les organisations professionnelles…

Le programme du candidat-président s’assimile de plus en plus à un programme dénué des libertés fondamentales qui sont la force et l'essence même de notre pays.

 

liberté image.gif

 

 

Dans notre hymne national il y a cette phrase, et elle doit guider nos votes le 22 avril et le 6 mai  prochain : 

 

               « Liberté, Liberté chérie »

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.