Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/09/2012

La presse parle du Stade du Père Prévost ... suite.....L'Hérault du jour 4 Septembre 2012

 

Beaux arts : Suite au dernier gros orage survenu dans la nuit du 29 au 39 août, la suppléante M. Dray sur le 3ème canton s’inquiète de l’hydraulique dans le quartier

 

Où ira l’eau une fois le terrain du stade du Père Prévost bâti ?

 

Le violent orage survenu dans la nuit du mercredi 29août au jeudi 30 août sur l’Hérault n’a pas épargné Montpellier.

Dans le quartier des beaux-arts où vit Michèle Dray, également suppléante du conseiller général Philippe Saurel sur ce troisième canton, « un trou d’environ 80  cm de circonférence et d’une profondeur que j’ignore », note-t-elle est apparu suite à cet orage sous la pelouse synthétique du stade du Mai des Abbés (rue Max Mousseron). M. Dray qui pensait que l’incident avait été déclenché par l’orage, s’en est aussitôt inquiétée. Hier la ville donnait le fin mot de l’histoire : « ces dégâts n’ont pas été occasionnés par l’orage mais par un regard mal posé qui s’est effondré dans le cadre de l’actuel chantier de rénovation menée sur le stade ».

Ce dont Michèle Dray est sure, c’est que par grosses pluies les rues Max Mousseron, ou  de la Poésie, sont régulièrement inondées dans ce quartier. Pour la suppléante l’imperméabilisation de fait du stade du Mail des Abbés  - la ville y a installé une pelouse artificielle – chasse l’eau ailleurs.

Ce qui aggrave encore ce problème d’écoulement. « Le stade ne joue plus le role de bassin de retention qu’il jouait auparavant au minimum ». D’où sa reflexion : « Suite à un ou deux jours d’orage ou à un épisode cevenol comme il est courant dans la région, je crains le pire notamment quand le stade du Père Prévost sera bétonné ».

Situé rue Beauséjour, le long de la ligne 2 du tramway, ce dernier, qui jusqu’alors « contenait des tonnes et des tonnes d’eau par temps de pluie », se gonflant comme une éponge, pourrait devenir lui aussi bientôt imperméable. La Ville ayant avalisé le projet immobilier de construction de 50 logements porté par le promoteur PRAGMA. « Seul Philippe Saurel  s’est opposé à cette décision, en mars 2011 », rappelle Michèle Dray. Une pétition lancée par l’association de quartier Beaux Arts Pierre Rouge avait à l’époque demandé à la Ville de préempter ce terrain (propriété de l’école saint François), afin de  le soustraire à cette opération immobilière. 5000 personnes l’avaient signée. « Je me suis emparée de ce combat, avec Philippe Saurel dès mars 2011. On était en plein dans les élections cantonales.  Je ne suis pas spécialiste en hydraulique, il s’agit de ma part d’une simple reflexion de citoyenne attentive à la vie de son quartier.»

C.V

L'HERAULT DU JOUR, 4 Septembre 2012

Les commentaires sont fermés.