Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/06/2013

Et soudain la Marseillaise....

Un mariage comme un autre. Enfin pas tout à fait.

Un mariage entre deux hommes.

Un mariage symbole d’amour bien sur, mais aussi symbole militant et symbole politique. Le premier « mariage pour tous » d’Agde.  Beaucoup d’amour. Beaucoup d’émotion. Des yeux qui brillent. Des mariés émus, des mariés heureux, comme tous les mariés…..

Et la fête commence.  Le champagne coule à flot

Et puis le témoin prend la parole. Un témoin ému comme dans tous les mariages. Un témoin certes mais un témoin un peu particulier. Parce que ce témoin là est député et qu’en tant que député il a voté il y a quelques semaines une loi, une loi  qui a fait l’actualité de notre pays. La loi qui a autorisé le mariage entre les  personnes de même sexe. La loi qui a permis qu’aujourd’hui, mes amis, Claude et Alain se  sont mariés, après 41 ans de vie commune.

Et soudain à la fin du discours du témoin,  un chant s élève tout naturellement   dans l’assistance. Un chant qu’il nous a semblé évident de devoir chanter. Un chant révolutionnaire. Notre hymne national.

Et cette Marseillaise là avait une émotion particulière, une saveur inoubliable.

Comme un parfum d'égalité

 

photo (2).JPG

 

 

 

12/06/2013

Michèle Dray-Fitoussi : 20 ans sur la FM (7Officiel, édition Montpellier, 12 juin 2013)

 Il y a 30 ans, Michèle Dray-Fitoussi assiste à la première émission de RJL. Animatrice benevole d’une émission pour les enfants de 1983 à 1987, la suppléante de Philippe Saurel au Conseil Général, et militante PS évoque les débuts de Radio Aviva et son évolution

Le 19 avril 2013, Michèle Dray poste un Tweet : « Il y a longtemps, RJL (Radio Juive Languedoc) diffusait sa première émission… un de mes plus beaux combats ».

Le 19 avril 1983, en effet, Michèle Fitoussi  a tout juste 20 ans et assiste, en direct, à la toute première émission de l’aïeul de radio Aviva : « Au départ, la création de RJL est un projet culturel porté par Daniel Perez, soutenu par les associations et la jeunesse juive de Montpellier », raconte Michèle, alors responsable locale des éclaireurs israélites de France : « Daniel voulait créer un outil pour la diffusion de la culture juive ». A l’époque de la création des radios libres, le projet suscite l’enthousiasme de la jeunesse : « Au début, RJL était installée dans un local au sous-sol. On avait un slogan improbable : « la radio du contact ». On était pas très bons en communication à l’époque (rires), mais on a réussit à obtenir la première fréquence sur la bande FM pour Montpellier, le 88 MHZ, qui est toujours la même pour Aviva ».

Pendant plusieurs années, Michèle partage le quotidien des bénévoles : « Nous sommes tous passés derrière le micro. Faute de grille de programme, au début, les bénévoles passaient pour savoir s’ils pouvaient avoir un horaire. Puis on revenait s’asseoir derrière le micro ! Au fur et à mesure, la radio s’est structurée en se dotant d’une grille. J’ai ainsi animé une émission pour les enfants Kol a yeladim – la voix des enfants - chaque mercredi et dimanche  matin ». En 1987, la bénévole est toutefois obligée de lever le pied : « RJL était devenue Radio Aviva (qui signifie, le renouveau, le printemps) et j’ai assisté à la professionnalisation de la radio… Cette évolution était nécessaire. Mais si j’écoute toujours Aviva, qui est devenue une vraie radio généraliste, j’avoue que je garde la nostalgie des débuts, d’une grande période de liberté et de créativité »


L’an prochain, le 19 avril 2014, à l’heure du renouveau printanier, Michèle Dray tweetera sûrement pour Radio Aviva : « « En 1983, j’ai vécu la première émission de RJL comme l’aboutissement d’un vrai projet collectif… Il y a beaucoup de dates qui comptent dans ma vie de militante, mais aucune qui ne soit aussi symbolique et chargée de sens que celle-là ! »

                              7officiel, édition du mercredi 12 juin 2013