Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/10/2015

Premières tension entre Mesquida et les élus de Saurel, Midi Libre édition Montpellier, 4 octobre 2015

ARTICLE MIDI LIBRE 4 OCTOBRE 2015 photo.jpgL'affaire : du coté d'Alco, les conseillers issus de la majorité municipale agacent le président du département.

 

"Parfois, je ne comprends pas bien. Je tends les bras mais après il faut que les gens viennent. Et à savoir s'ils appartiennent à notre majorité ou pas, alors là....."

Ainsi s'exprimait mardi un Kleber Mesquida dubitatif, quand il fut interrogé sur l'action des huit conseillers départementaux issus de la majorité de Philippe Saurel à la Ville et à la Métropole. Tous élus de cantons montpellierains, leurs voix n'avaient pas manqué à Kleber Mesquida lors de son election comme président. Après quelques jours de discussion, certes, et avant de former le groupe HERAULT CITOYENS, présidé par Michèle DRAY-FITOUSSI.

Et Kléber Mesquida de ne pas manquer mardi toujours d'égratigner à plusieurs reprises Philippe Saurel lui-même ou "ses" conseillers départementaux : "récemment ils se sont abstenus sur un rapport relatif à un ajustement budgetaire de ....230 € ! En fait, ils jouent le role qu'on leur assigne. Je prefererais qu'ils jouent leur propre role, c'est eux qui ont été élus quand même..." 

Des tensions qui trouvent peut-être leur origine dans la campagne des éléctions régionales. Pour lesquelles Philippe Saurel est candidat, alors que Kleber Mesquida figure, lui, sur la liste héraultaise du PS et de ses alliés. Or, ce dernier, cet été, a envoyé un courrier aux maires et président d'intercommunalités du département, évoquant cet engagement et rappelant l'"amitié de longue date" qui le lie à "Damien" (Alary, l'actuel président de Région) et "Carole" (Delga, la future en cas de victoire.) Et il promet que le Département "malgré les restrictions budgetaires, maintiendra le niveau global d'aide aux communes".

Il assure aussi que les deux personnalités précitées ont la "volonté d'aider communes et intercommunalités et de servir aussi les habitants". Avant de demander à ces élus de se faire connaitre aupès de lui "si vous partagez l'esprit et la dynamique que nous impulsons".

Ce texte a provoqué l'ire du groupe HERAULT CITOYENS (Et de Philippe saurel , peut-on supposer) qui a rafraichi la torpeur estivale en se fendnat d'un communiqué signé de sa présidente ; "Nous nous interrogeons sur les conséquences pour les communes et intercommunalités qui ne le (Kleber Mesquida, NDLR) suivraient pas dans sa démarche de soutien à Carole Delga, l'allusion aux financements que peut apporter le Département étant particulièremeent choquante. Nous condamnons ce type de méthode". Des propos qui aident à mieux comprendre ces premières tensions qui se font jour. Pour l'instant sans conséquences majeures, à l'heure de voter les rapports importants dans l'hémicyle.

Vincent Coste

Midi libre

4 octobre 2015

 

Les commentaires sont fermés.